Nicolas Meusnier
Heartbreaker(s)


Le projet Heartbreaker(s) est pensé comme une suite à la précédente production Sitcom (d’où l’on vient, ce que l’on y fait, ce que l’on devient). Tout commence (ou tout recommence plutôt), là où tout avait fini : on retrouve donc le personnage principal dans une de ces grandes salles d’hôtel où les membres d’un groupe de parole se réunissent, pour échanger sur les questions de dépendance affective, amoureuse et sexuelle. Chacune des interventions est alors le prétexte à un tour de chant, explorant les tréfonds du désarroi sentimentale. Continuer à faire le shows pour ne pas s’effondrer, comme la seule façon de garder le sourire malgré les tragédies intimes et les ravages de l’obsession amoureuse.


Nicolas Meusnier

Acteur, performeur, chanteur, danseur, plasticien, Nicolas Meusnier est un artiste protéiforme nourri par des influences qui vont de l’opéra à la téléréalité. Cette plasticité modulable et variée, lui permet une aisance naturelle dans la composition. Ses créations ont pour base des éléments intimes et biographiques qui, passant par le filtre de la réécriture et de la fiction, donnent lieu à des formes diverses allant de la performance théâtrale (Garçon, Ravage, Démon) à la production littéraire (Bâtard Nuit noire), filmique (Merci, Porte, Parcours), et plastique (Collier, Fortune/Lounge, Soir).

Né près de Bordeaux en 1990. A l’âge de six ans, il intègre une troupe de théâtre amateur. Dès lors il ne quittera le plateau et la scène qu’en de rares exceptions. Après des études littéraires, plastiques et théâtrales, un bref cursus en art du spectacle, il intègre l’Ecole des Beaux-arts de Bordeaux, où il développe une pratique artistique autour de préoccupations identitaires et biographiques. Artiste protéiforme et pluridisciplinaire, il travaille sur différents projets scéniques, et collabore ainsi régulièrement avec des artistes tels que Nadia Lauro (I Hear Voices), Marta Jonville (Feedback), Joao Galante et Ana Borralho (World of Interior), la compagnie La Chèvre Noire (Sanatorium, Miracle, et Ill Kept). Parallèlement il se forme au chant et à la danse, et nourrit un travail d’écriture inspiré des rencontres amoureuses qui donnera lieu à Garçon, forme courte créée lors du festival Hors-Lits à Bordeaux. En 2014, il crée Ravage, une pièce performative aux accents autofictionnels, qui lui vaut les félicitations du jury lors du DNSEP. En 2017, il crée Démon, le second volet de la saga familiale présenté au festival Hors-Lits à Bordeaux. Son texte, Bâtard Nuit noire, est lauréat d’un appel à texte, et mis en espace par Virginie Barreteau avec les élèves de l’ESTBA pour la 15ème édition de l’Escale du livre à Bordeaux. Depuis 2019 il travaille sur le projet Sitcom (d’où l’on vient, ce que l’on y fait, ce que l’on devient) ainsi que sur deux nouveaux projets scéniques Heartbreakers et Storytelling, ainsi que sur une nouvelle production littéraire théâtrale : Samain (Feu Billy Crépuscule). Il vit, cherche et travaille à Bordeaux.

Performance

• Création
 dans le cadre de Trente Trente samedi 22 janvier - Atelier des Marches


Distribution

Conception et interprétation : Nicolas Meusnier

Production et soutiens

Aide à l’écriture : DRAC - Aide à la création de petites formes dans le contexte de crise sanitaire grâce à l'activation du plan de France Relance
Aide administrative : Les Marches de l'Été
Soutiens : Les Marches de l'Été, La Métive, Archives de Bordeaux Métropole, Iddac


Joomla SEF URLs by Artio