JESSICA YACTINE
Duma Djinné ! (Je ne suis pas une sorcière !)

"Une friandise, un temple, une arme. Tantôt il s’offre, tantôt il semble se confesser… Parfois il s’apprête pour le ring. Il expose sa chair, il la remue dans tous les sens… Il se tord, convulse, tremble, jubile et se déforme… ELLE est un spectacle permanent !"
Au 19 ème siècle, on lui découvrait une espèce de théâtralité stupéfiante et excessive, à travers un phénomène que le « regard savant de de l’homme » désignait comme « l’hystérie féminine». Tandis que les chambres de l’hôpital de la salpêtrière se remplissaient, Monsieur le grand docteur Charcot, aboutissait à d’innombrables travaux et « présentations de ses malades en crises » (« attitudes passionnelles », « crucifiements », « extases »)… Un phénomène qui allait même jusqu’à s’identifier clandestinement à quelque chose comme un art, tout proche du théâtre ou de la peinture.
Que nous raconte ce corps de femme aujourd’hui ? Tant dans son quotidien qu’à travers certaines danses qui lui sont réservées… vous savez, ces danses dites « Dirty », « sales », j’ai même entendu dire « pornographiques » ! Le Leumbeul sénégalais, le Twerk brésilien, ou encore la Taraxinia Cabo-verdienne, c’est à cet endroit-là que le corps des femmes manifeste un langage qui m’interpelle le plus… Que dit-il de nos cultures, des regards de nos sociétés ? De ces modes de conditionnements ou des nécessités d’y échapper ? Avons-nous fini de le mettre en scène à travers cette « danse de la sorcière » ? Jessica Yactine

Site internet : jessicayactine.wordpress.com

Création juin 2018 au Théatre en miettes à Bègles / "urgence chorégraphique" organisé par la Cie Lullaby

Création : Jessica Yactine
Réalisation sonore : Jessica Yactine – Alexandre Sossah
Régie Lumière : Patrice Buyle
Régie Son : Alexandre Sossah
Danseuses: Charlotte Devos, Magali Ray, Jessica Yactine
Photographe : Patrice Mauran


Présentation de travail à l'Atelier des Marches
Vendredi 12 octobre 2018 à 15h

logo2

17 Rue Victor Billon, 33110 Le Bouscat
05.56.17.05.77
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.