Mélancholia II

Texte : Jon Fosse / Mise en scène : Jean-Luc Terrade


« Oline monte la côte. Petit pas et petit pas. Un anneau, deux poissons au bout de son bras. Elle sent comme une lourdeur là en bas, il faudra peut-être s’arrêter au petit coin. Le poisson, la canne. Pas à pas. Oh que ça fait mal... »
Une spirale de mots, telle une longue phrase qui n’en finit pas de dérouler les pensées traversantes, répétitives, presque obsédantes, qui s’enroulent et s’entremêlent dans le vieux cerveau fatigué avec les menues préoccupations ordinaires. 
Mélancholia II (1996) fait suite au magistral Mélancholia I (1995), consacré à Lars Hertervig, peintre norvégien (1830-1902), roman adapté pour la scène par Claude Régy en 2001. L’action de Mélancholia II est située à Stavanger, en 1902, l’année de la mort du peintre,dont Oline est la sœur.

Jon Fosse

Norvégien né en 1959 à Tysvær, Jon Fosse, romancier, essayiste, poète et auteur de livres pour la jeunesse, est aujourd’hui internationalement connu comme dramaturge (près de trente pièces). Ses écrits sont traduits dans plus de quarante langues, et ses pièces, montées par les plus grands metteurs en scène, parmi lesquels Claude Ré́gy, Patrice Chéreau, Thomas Ostermeier…

Son œuvre se caractérise par une écriture très épurée, minimale, répétitive avec d’infimes variations. La langue est banale, l’in6 trigue est pauvre, presque absente, l’ensemble paraît très simple – et tout à la fois énigmatique. Mais l’infinie variété de menus motifs parvient à traduire les remous de l’âme, les contradictions et les soubresauts des sentiments qui nous animent au cœur de nos solitudes, dans un univers souvent sombre. L’intrigue, épurée, en creux, donne souvent l’impression d’être inachevée. Il en résulte pour le spectateur une sorte de frustration qui excite sa curiosité et éveille son imaginaire. « Le langage signifie tour à tour une chose et son contraire et autre chose encore », avance Jon Fosse.


Théâtre
55 minutes
Création mars 2019 (Atelier des Marches-Le Bouscat)
En diffusion pour la saison 2020/2021

Distribution

Texte de Jon Fosse (Éditions Circé 2002), traduit du norvégien par Terje Sinding
Mise en scène et scénographie : Jean-Luc Terrade
Coadaptation : Marianne Perdu & Jean-Luc Terrade
Interprétation : Marianne Perdu & Benjamin Ducroq
Assistant à la mise en scène : Mathias Leury (stagiaire 3IS) - Avec l’aide d’Emeline Dupont (stagiaire Université de Bordeaux)
Création sonore : Benjamin Ducroq
Création lumières : Florent Blanchon
Régie lumières : Léna Texier
Réalisation accessoires : Marion Bourdil, Kang N’Guyen, José Victorien
Photos : Pierre Planchenault

Production et soutiens

Production : Les Marches de l’Été
Aide à la résidence de l’IDDAC
Avec le soutien de la Spedidam
Remerciements à la compagnie Rêvolution pour le prêt de matériel


Joomla SEF URLs by Artio