VITA NOVA
[JE MARCHERAI NU DANS LE SOLEIL]

Inspirée depuis longtemps par les phénomènes du transformisme et de l’inquiétante étrangeté, Léa Cornetti a voulu réunir ces deux sujets par la mise en scène d’un homme seul aux corps multiples, qui exhibe des pulsions et des fantasmes et dont l’identité se trouble. Aborder la scène de théâtre comme scène de l’inconscient, abolir les frontières entre le réel et l’imagination afin de donner place au rêve et éprouver les effets décalés et l’intensité poétique d’un réel parfois trouble. Par un état de corps qui puise dans un imaginaire organique, le sauvage comprimé en lui, ses omoplates frissonnent et cherchent à écraser l’absence qui l’entoure, il se rêve autre, il est multiple, utopique, il ronge les barreaux de sa prison intérieure avec l’acide violent de son désir de trans (du latin trans: au-delà, exprimant l'idée de changement, de traversée), avec comme fil conducteur sonore le climat étrange de musiques distordues et de voix off comme autant de sons tout droit sortis de son cerveau et un travail de la lumière jouant essentiellement sur les zones d’ombre.

Dossier complet

Chorégraphie : Léa Cornetti
Interprète : Laurent Eyllier
Création sonore : Karina Ketz
Création lumière : Florent Blanchon
Aide de l'IDDAC dans le cadre du dispositif d'aide à la résidence et à la diffusion
Durée : 35 min


Programmé les 28, 29, 30, 31 mars 2018 dans le cadre du Printemps des Marches à l'Atelier des Marches au Bouscat.

logo2

17 Rue Victor Billon, 33110 Le Bouscat
05.56.17.05.77
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.