Stage
Jean-Luc Terrade - L'empêchement

Du 23 au 28 novembre 2020 - Atelier des Marches, Le Bouscat [Reporté]

Faire prendre conscience à chaque participant de la nécessité absolue de se défaire du « temps ordinaire ». Lutter contre ce qui nous entoure, se défaire de l'immédiateté afin de pouvoir ouvrir d’autres horizons plus vastes, moins étriqués, plus universel. Comment être présent et absent en même temps ? Comment faire entendre le silence ? Comment créer le besoin de silence chez le spectateur ?


Nous poursuivrons le travail initié lors du stage sur le Silence (septembre 2019) et nous travaillerons dans le même état d'esprit.
Pour obtenir le silence dans notre corps et notre tête, il faut passer par différentes étapes, abandonner beaucoup de choses et combattre (avec douceur) ce qui empêche d’être au plus près de cet état de silence, de solitude bénéfique indispensable, et à la fois d’ouverture et de partage… dans une disponibilité à ce que quelque chose puisse advenir.

Chaque participant devra repérer et travailler :
*L'empêchement dans le corps
*L'empêchement dans la parole
*L'empêchement dans le mental

Comment réagit-on face à ses obstacles multiples ? Doit-on les combattre, les fuir, les contourner, faire avec, les transformer ? Il y aura toujours des situations d'empêchements qui se présenteront : contexte familial, intime, de travail, social ou politique... Sur cette thématique chaque participant préparera une performance de 5 à 10 minutes : texte, voix, corps ou installation et devra choisir de travailler un court extrait (monologue ou dialogue) de l'un de ces deux textes de Bernard-Marie Koltès : "Dans la solitude des champs de coton" ou "Quai Ouest".

L'outrage aux mots de Bernard Noël - Extrait

« Comment traiter ma phrase pour qu'elle refuse l'articulation du pouvoir ? Il faudrait un langage, qui, en lui-même, soit une insulte à l'oppression. Et plus encore qu'une insulte, un NON [...] Peut-être en effet, faudrait-il créer le mot SENSURE, qui par rapport à censure indiquerait la privation de sens et non la privation de parole. La privation de sens est la forme la plus subtile du lavage de cerveau, car elle s'opère à l'insu de sa victime. Et le culte de l'information raffine encore cette privation en ayant l'air de nous gaver de savoir [...] »

Intervenant : Jean-Luc Terrade, metteur en scène et directeur artistique de la Compagnie les Marches de l'Été / Trente Trente

Prise en charge individuelle possible auprès de l'Afdas ↓
Inscriptions & tarifs
Envoyer CV à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (échange téléphonique en suivant)
05 56 17 05 77

175€ (150€ pour les participants au stage 1 «Silence») + 10€ d'adhésion à la cie Les Marches de l'Été
Infos pratiques

Atelier des Marches
Lundi-vendredi : 
10h-13h / 14h30-17h30
Samedi : 10h-13h

Effectif : 12 personnes
Public concerné : Comedien.ne.s, danseur.se.s, performeur.se.s avec expérience de la scène


Joomla SEF URLs by Artio