iBall est une performance qui interroge la marchandisation de l’art, par le rapport entre actes créatifs et œuvres. Les spectateurs sont invités un à un à rejoindre l’artiste et à entrer avec lui dans une communication non verbale. Par un échange normalisé, le spectateur commanditaire peut monter sur l’estrade et demander à l’artiste soit une œuvre éphémère, séquence vidéo performative projetée pour lui, soit une œuvre physique et unique, délivrée pour lui seul, dont il deviendra propriétaire et avec laquelle il pourra repartir.

iBall est une performance qui a été créée en 2016, et que l’artiste, Steven Cohen, a souhaité retravailler durant la période de crise de 2019, en réinterrogeant son acte performatif au travers du prisme de l’état d’urgence sanitaire. Dans ce contexte de distanciation et d’empêchement sociaux, de contraintes de mouvements et de rapports humains, de confinement et d’hyper-communication, l’acte créatif, les arts et la culture sont devenus des symboles de survie et de résistance. Au nom de cette nécessité sanitaire à créer, diffuser et partager des œuvres, celles-ci sont devenues un bien commun, circulant presque sans limite sur les ondes, créant un nouveau modèle économique culturel, et un nouveau marché au profit des petites et grosses plateformes de l’Internet qui monétisent le travail d’artistes devenu gratuit.

Création 2016 - reprise 2019

Conception - performance : Steven Cohen
Assistance : Samuel Mateu
Technique : Yvan Labasse
Production : Compagnie Steven Cohen


Joomla SEF URLs by Artio