Antoine Linsale
Poésie du lendemain


© François Dethor

Phraséologie d’Onirisme - Instant Léger Suspendu
Cheminant sur la route de la création circassienne, je comprends depuis mes début que l’écriture, le langage et le cirque communiquent. En effet, mon alphabet est né grâce à la technique pure répétée quotidiennement. J’ai, ensuite, conçu des mots, mon propre vocabulaire pour élaborer des phrases, considérées ici comme mes séquences. C’est alors qu’intervient l’art de la syntaxe, ce moment chimique où je place mon vocabulaire, au service de la dramaturgie.
Au cours de ces années, j’ai considéré mon agrès, le tissu comme une matière : le textile. Cela m’a permis d’interroger ce fameux objet. J’ai effectué des recherches de matières, je les ai déformées et j’ai développé une technique autant verticale que ballante. J’ai fouillé mes sensations pour faire grandir mon rapport propre au tissu, ma gestuelle et ma corporalité. Je vois clairement le textile comme une matière interprétative.

Je ne pouvais plus marcher donc j’ai grimpé
Ne me demandez pas pourquoi j’aime ça. Je ne comprends pas non plus. Ni pourquoi je me lance en espérant me rattraper, pourquoi je monte pour redescendre, pourquoi je m’enroule pour me dérouler. Et pourquoi je me brûle pour guérir. 
L’instant suspendu ? Le plaisir de partager ? 
Mon poids est le votre et mon corps reste plongé dans cet amas de tissu. Aiguisé, après maints efforts, je défie la lenteur verticale.


Conception et interprétation :
Antoine Linsale


Création Trente Trente 2021
Mardi 29 et mercredi 30 juin à l'Atelier des Marches
Réserver : www.trentetrete.com

Joomla SEF URLs by Artio